Conclusion

Au cours de notre TPE, nous avons appris pleins de choses. Nous pouvons donc répondre à notre problématique qui est : quelles sont les conséquences d’une pratique régulière du sport sur le gras et les muscles ?

Le sport est quelque chose d’extrêmement bénéfiques et qui a de nombreuses conséquences sur notre organisme.

La pratique du sport entraîne une perte de gras suite à l’augmentation des dépenses énergétiques. Une perte qui peut-être remarquée  que si la pratique d’un sport est alliée à une alimentation saine. Le sport seul ne peut pas faire de miracle.

Certes il y a une perte de gras mais il y a aussi une prise de masse. La pratique d’un sport développe les muscles ce qui a pour conséquence de les faire grossir et parallèlement d’entraîner une prise de masse. De plus cette augmentation de masse est accentuée par la densité du muscle qui est beaucoup plus élevée que celle du gras.

Le développement musculaire qui a lieu grâce au sport a pour conséquence d’entraîner l’augmentation de la force car comme nous l’avons vu plus nous avons de muscle plus nous sommes forts. Mais cette augmentation de muscle et de force est la convoitise de bon nombres de personnes parfois pas très patient et qui on recourt à des substances qualifiées de dopantes dans le monde du haut niveau. Substances qui permettent d’avoir des résultats plus rapidement mais qui sont néfastes pour la santé.

Le développement musculaire est l’aboutissement visible de la pratique du sport mais la conséquence d’une pratique sportive est l’installation d’une coordination intra et inter musculaire qui sont aussi visible par une facilité de réussir un mouvement qui semblait difficile au début ou encore l’augmentation des répétitions.

Le sport permet donc le développement de notre corps mais il permet aussi de prévenir de certaines maladies tel que l’obésité que l’on détecte en mesurant son IMC (indice de masse corporelle) est la présence d’un surplus de gras dans notre corps. Surplus que l’on peut diminuer en faisant des sports d’endurance d’intensité moyenne.

Le sport apporte de nombreux bénéfices mais s’il est pratiqué à trop haute dose sans prêter attention aux limites de notre corps il peut devenir néfaste et avoir des conséquences plus ou moins irréversibles. C’est le cas des crampes musculaires qui sont des microlésions.

Notre TPE nous a donc permis de découvrir pleins de choses mais il nous a aussi fait voir des limites et des failles avec L’IMC car l’IMC est une référence internationale mais qui reste en réalité très sommaire car l’IMC  ne fait pas la différence entre le muscle et le gras, les femmes et les hommes. Or, les femmes ont naturellement une quantité de tissu adipeux plus élevés que les hommes. Cela nous permet donc de nous poser d’autres questions tels que : Faudrait-il pas préférer le système du tour de taille beaucoup plus révélateur que l’IMC ?

Un dernier mot :

Si vous avez envie de vous mettre au sport armez vous de patience car c’est un travail long et pas facile mais qui vous apportera de nombreux avantages.

 

Publicités

Une réflexion sur “Conclusion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s